Formations professionnelles : devenir chauffeur de taxi à Paris

Formations chauffeur de taxi à Paris

Le métier de chauffeur de taxi est un métier qui attire encore les personnes qui veulent travailler à leur propre compte. Être chauffeur de taxi consiste à conduire un véhicule léger dont le but est de transporter des personnes. Pour exercer ce métier, il est indispensable de remplir certaines conditions. Il est ainsi important de suivre une formation avant d’exercer cette profession. Focus sur les conditions à remplir, les formations nécessaires ainsi que les qualités requises pour devenir chauffeur de taxi.

Quelle formation pour devenir chauffeur de taxi ?

Pour devenir chauffeur, une formation est nécessaire. Conduire un taxi n’échappe pas à cette règle : il faut une formation taxi. Ainsi, si vous voulez devenir chauffeur de taxi à Paris, il est indispensable que vous suiviez une formation de taxi à Paris.

Une formation taxi vous permet de passer l’examen ayant pour but d’obtenir un certificat de capacité professionnelle ou CCP. Ce certificat vous donne droit ensuite à une carte professionnelle. C’est la préfecture qui délivre ce document. Pour passer l’examen en question, plusieurs conditions sont à remplir, entre autres être titulaire d’un permis B, avoir un casier judiciaire vierge et avoir passé une visite médicale. La formation pour devenir taxi à Paris dure 300 à 400 heures environ et consiste en une formation théorique et pratique.

Quelles sont les qualités requises pour devenir chauffeur de taxi ?

Pour devenir taxi à Paris, comme dans les autres villes de la France, il faut, entre autres, avoir un permis B. Par ailleurs, il faut bien maîtriser son stress. En effet, les conditions de conduite peuvent être difficiles à cause des embouteillages, des clients toujours pressés et autres circonstances à gérer pendant la conduite.

Par ailleurs, être en bonne santé physique est de rigueur dans ce métier. En effet, il est souvent exigé à un chauffeur de taxi de travailler à des heures décalées. De plus, la pollution en milieu urbain peut provoquer des problèmes respiratoires.

Enfin, puisque le métier de taxi est un métier de service, il est primordial que le chauffeur ait un sens du service et soit courtois en toute occasion. Il est également important qu’il sache soigner, non seulement son apparence, mais également celle de son véhicule.

Quelles sont les conditions à remplir ?

La première condition à remplir pour pouvoir conduire un taxi est d’avoir un casier judiciaire vierge. Une condamnation, comme la perte de 6 points sur son permis, est tout de suite éliminatoire. Ensuite, pour exercer ce métier, il est évidemment indispensable d’avoir le CCP. Il faut cependant noter que parmi les conditions d’obtention de ce certificat figure l’obtention du diplôme de prévention et secours civiques de niveau 1 ou PSC1. L’obtention du certificat conduit à l’obtention de la carte professionnelle livrée par la préfecture. Pour que la carte soi toujours valable, il faut que son détenteur suive une formation de 16 heures dans un centre agréé tous les 5 ans. Si vous voulez exercer le métier tout de suite, sans attendre ce délai, il vous faut acheter une licence, dont le coût peut atteindre 200 000 euros.

Une fois que tout est réglé, il vous faut encore déclarer votre activité avant de pouvoir commencer à exercer. Vous pouvez faire votre déclaration, en tant qu’artisan, salarié ou travailleur indépendant.